Accueil > Brevets logiciels > Analyses générales > Et si Victor Hugo avait dû faire face aux brevets littéraires
Imprimer en PDF

Et si Victor Hugo avait dû faire face aux brevets littéraires

mardi 2 novembre 2004 par Gérald Sédrati-Dinet (gibus)

À l’instar de l’écriture de romans, le régime des droits d’auteur est parfaitement adapté à l’écriture de logiciels. Mais de même que les brevets logiciels auraient des conséquences dramatiques pour l’innovation informatique en Europe, l’existence de brevets « littéraires » serait tout aussi préjudiciable à la création romanesque. Cet article examine comment Victor Hugo aurait été en mal d’écrire Les Misérables s’il avait dû faire face à d’hypothétiques brevets sur la littérature.

 Les Misérables confrontés à ces revendications

Face à de telles revendications, de nombreux éléments narratifs des Misérables pourraient de toute évidence faire l’objet de plaintes pour contrefaçon de brevets :

  • Jean Valjean est un ancien bagnard misanthrope et potentiellement violent -> contrefaçon à la revendication 1.
  • L’évêque de Digne offre à Jean Valjean une bonté sans conditions, faisant confiance à l’ancien criminel et lui donnant tout ce qu’il peut. À travers la bonté du père Myriel, Valjean devient un nouvel homme -> contrefaçon à la revendication 2.
  • Valjean prend un nouveau nom : Monsieur Madeleine -> contrefaçon à la revendication 3.
  • Inspiré par le père Myriel, sa bonté et de sa générosité envers les autres, Madeleine se construit petit à petit une vie réussie et prospère en rénovant le bassin industriel de Montreuil-sur-Mer dont il devient le maire -> contrefaçon à la revendication 4.
  • L’une de ses employée, bien qu’il ne la connaisse pas, est renvoyée par la surveillante en chef à cause de son enfant illégitime. Fantine finit par se prostituer -> contrefaçon à la revendication 5.
  • Lors d’un incident mineur dans la rue, Fantine est arrêtée par Javert. Valjean, devenu le maire Madeleine, force Javert à la relâcher et la recueille chez lui lorsqu’il apprend son histoire -> contrefaçon à la revendication 6.
  • Fantine est cependant en très mauvaise santé et meurt sans avoir revu son enfant, bien que Valjean ait promis de lui ramener -> contrefaçon à la revendication 7.
  • Pendant ce temps, un autre homme a été arrêté et identifié par erreur comme étant Jean Valjean. Valjean se rend au tribunal, révélant la vérité et perdant ainsi ses affaires et sa position social à Montreuil-sur-Mer -> contrefaçon à la revendication 8.
  • Bien qu’il soit arrêté, Valjean a le temps de cacher sa fortune -> contrefaçon à la revendication 9.

Les exemples ci-dessus ne sont tirés que de la première partie des Misérables, qui en compte cinq, mais ils montrent déjà qu’amputée de ces éléments narratifs majeurs, l’œuvre d’Hugo aurait eu bien du mal à voir le jour si la littérature était encombrée de brevets.


titre documents joints

Revendications littéraires et Les Misérables

2 novembre 2004
info document : PDF
77.3 ko


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 12337 / 429367

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Brevets logiciels  Suivre la vie du site Analyses générales   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License